La Truite Fario

Le travail sur cette espèce a été mis en place depuis plus de 15 ans.
Cette politique avant-gardiste a pour principe la mise en place de poissons juvéniles sur des secteurs adaptés, poissons descendant de géniteurs eux-mêmes adaptés à nos cours d’eau car issus de ces mêmes cours d’eau.
C’est la capture de géniteurs sauvages sur des secteurs protégés de notre département par pêche électrique qui nous permet de constituer une base au principe de la reproduction assistée.
Une fois le développement embryonnaire terminé, les alevins sont soit déversés dans des petits ruisseaux au stade alevins à résorption de vésicule, soit nourris pendant quelques semaines pour arriver à 4 – 5 cm et ils seront alors déversés dans les zones favorables des cours d’eau plus important.


Toutes ces étapes, outre la capture de géniteurs, se déroulent au sein de la salmoniculture fédérale de MOULEYDIER, un établissement pilote et agréé sanitairement au niveau européen.
C’est sur ce site que les techniciens fédéraux pratiquent la reproduction assistée de la truite, une méthodologie qui a pour seul but d’aider cette espèce à un moment crucial de son existence : la reproduction, moment épuisant et engendrant naturellement une forte mortalité.
Tous ces efforts réalisés depuis des années ne le sont pas fait en vain. Pour preuve, les résultats obtenus par pêche électrique sur les même secteurs d’années en années, sont parfois fulgurants.