Les réserves de pêche

Sur toutes les eaux libres, la pratique de la pêche à partir de tous seuils, barrages ou écluses n’est autorisée qu’à une seule ligne ainsi que dans les 50 m à l’aval (sauf interdiction totale dans les zones indiquées ci-dessous).

Les réserves de pêche peuvent être de plusieurs catégories :

  • les réserves temporaires
  • les réserves permanentes

auxquelles s’ajoutent toutes les réserves créées sur le domaine privé par les AAPPMA qui, en accord avec les propriétaires, mettent en place ces réserves.

Toutes ces réserves sont instaurées à des fins de protection des poissons ou de leurs zones de frayère.
Il est du devoir du pêcheur responsable de les respecter afin de profiter le plus longtemps possible de la ressource.

Les Réserves Temporaires

Sur la rivière Dordogne

  • la pêche de toutes les espèces, par tous les moyens (lignes, engins et filets) est TOTALEMENT interdite dans les « Couasnes » ou bras morts de la rivière Dordogne (répertoriés par l’Arrêté Réglementaire Permanent) jusqu’à 20 m en aval et 20 m en amont des limites de confluence, sur la rivière Dordogne et jusqu’à 20 m dans le lit de la rivière Dordogne en dehors des périodes d’ouverture suivantes : du 1er janvier au dernier dimanche de janvier inclus et du 3ème samedi de juin au 31 décembre 2017 inclus.
  • A l’aval de l’usine hydroélectrique de Tuilières, la pêche est INTERDITE depuis la limite amont de la confluence du canal de Lalinde avec la Dordogne (rive droite), jusqu’à 50 m en aval, ainsi que sur le canal lui-même jusqu’à la 1er écluse, du dernier dimanche de janvier au 3ème samedi de juin exclus.
  • Sur 150 m en aval de la réserve permanente du barrage de Bergerac, fermeture de la pêche du 1er mai au 19 mai inclus.

Sur l’embouchure du Caudeau

  • une réserve temporaire du 15 juin au 15 août inclus est instituée sur le Caudeau de l’embouchure jusqu’au barrage de la Conserverie et sur la Dordogne, sur une longueur de 150 m dans le prolongement aval de la réserve préfectorale du barrage de Bergerac où seule sera autorisée la pêche à une seule ligne équipée de deux hameçons simples au plus; les pêches au poisson mort, vif ou artificiel et la pêche au lancer (leurre rendu attractif) sont interdites.

Sur la rivière Isle

  • A l’aval des barrages de Duellas, de la Vignerie, de Chandos et de Ménestérol, depuis le barrage jusqu’à la confluence avec le canal de fuite, inclus dans la réserve temporaire, du 1er mai au 3ème samedi de mai exclus.
  • Commune de MENESPLET, une réserve temporaire est instituée du 3ème dimanche de janvier au 3ème samedi de juin inclus sur le canal dit « de Ménesplet », de 250 m en amont de l’écluse jusqu’à 50 m à l’aval. La pêche, par tout moyen, y est interdite durant cette période.

Les Réserves Permanentes

Sur le Canal de Lalinde

  • établie sur le canal de Lalinde autour de l’écluse de Lalinde (limite amont : au droit du mur aval du bassin en amont de l’écluse; limite aval : 100 m en aval de l’écluse).
  • établie sur le canal de Lalinde autour de l’écluse de Mauzac (limite amont : porte amont de l’écluse; limite aval : 100 m en aval de l’écluse).
  • établie sur le canal de Lalinde depuis 300 m en amont du pont du Centre de détention jusqu’au pont.

Sur la rivière Dordogne

  • Réserve de Veyrignac (commune de Veyrignac) : ancienne gravière de Veyrignac, à 2 500 m en amont du pont de Groléjac.
  • Réserve du Céou (commune de Castelnaud) : sur la moitié du lit de la rivière en rive gauche depuis 50 m en amont de l’embouchure du Céou jusqu’au pont de Castelnaud.
  • Réserve du « Bras mort du Coux » (communes du Coux-et-Bigaroque, Siorac) : 3000m à l’aval du ruisseau du Pomarède, couasne du Coux en rive droite de la Dordogne
  • Réserve de Mauzac (communes de Mauzac et Grand Castang, Cales, Badefols sur Dordogne) : depuis une ligne droite joignant les deux points suivants :
    • point situé à 150 m en amont du barrage de Mauzac en rive gauche,
    • point situé à 50 m en amont du barrage en rive droite,

    jusqu’à une ligne perpendiculaire à l’axe de la rivière démarrant en rive gauche à 200 m à l’aval de l’usine hydroélectrique de Mauzac.

  • Réserve de Tuilières (communes de Mouleydier, Saint Agne) : depuis 150 m en amont du barrage de Tuilières jusqu’à une ligne perpendiculaire à l’axe démarrant en rive droite à l’amont de la sortie du canal de Lalinde.
  • Réserve de Bergerac (commune de Bergerac) : depuis 100 m en amont du barrage de Bergerac jusqu’à la ligne droite joignant deux points situés sur chaque rive à 150 m en aval de la crête du déversoir du barrage de Bergerac.
  • Réserve de St Antoine de Breuilh : environ 1 250m en amont de la confluence avec le ruiseau de Lavergne, couasne du Rivet

Sur la rivière Isle

  • Communes de Périgueux et Coulounieix Chamiers, réserve du barrage de la Cité, depuis le barrage de la Cité jusqu’à la tête amont du pont de la Cité.
  • Commune de Marsac / L’Isle, réserve du barrage de Saltgourde, depuis le barrage de Saltgourde jusqu’à 50 m en aval du barrage.
  • Commune de St Léon / l’Isle, depuis le barrage de « La Ferme des Iles » jusqu’à la pointe de l’ilot (environ 400m).
  • Commune de St Léon / l’Isle, réserve du barrage de Moulin Brûlé : au canal de fuite de l’usine avant sa confluence avec l’ancien canal de navigation, soit une longueur de 50 m.
  • Commune de Neuvic / l’Isle, réserve établie sur 200 m en amont du pont de Planèze (limite amont) et sur 200m dans le bras dit le « Biacle ».
  • Commune de Neuvic / l’Isle, rive droite de l’Isle, du bras de l’usine depuis les anciennes vannes jusqu’au mur à l’extrémité de l’usine.
  • Commune de Neuvic / l’Isle, rive gauche de l’Isle, bras mort et jusqu’à l’aval de l’îlot sur une longueur de 200 m situé 1 000 m en aval du barrage de Mauriac, au lieu dit « Magnou », Fon Guénard.
  • Commune de Douzillac, bras mort de l’illasse à 150 m en amont du barrage de Fontpeyre en rive droite, sur une longueur de 350 m.
  • Communes de Douzillac et Sourzac : réserve établie sur 150 m en aval du barrage de Fontpeyre.
  • Commune de Sourzac : bras mort situé en rive gauche à 300m en amont du pont de la D3.
  • Communes de St Louis en l’Isle et Sourzac : réserve établie depuis la pointe amont de l’îlot du lieu-dit « Les Chaufours » jusqu’au bas des îlots au lieu-dit « Les Chaufours ».
  • Commune de St Front de Pradoux, bras mort de « Lagut » en rive droite à 200 m en amont du pont routier de Mussidan.
  • Commune de St Front de Pradoux, rive droite de l’Isle, bras mort de Longas, sur une longueur de 120 m, situé entre le canal et le barrage de Longas.
  • Commune de St Médard de Mussidan, bras mort « Les Anguilles », en rive gauche.
  • Commune de St Martin l’Astier, bras mort à 200 m en amont du Château de Laroche en rive droite sur l’Isle, sur une longueur de 200 m.
  • Commune de St Martin l’Astier, en rive droite, au bas du lieudit « Fraicherode », bras mort situé à 250m en aval du canal de navigation, sur une longueur de 100m.
  • Commune de St Laurent des Hommes, réserve de Fournils ou Martrarieux : ancien bras de rivière sis en rive gauche ( environ 200 m en aval du pont de Fournils) de son embouchure jusqu’à la D13 (environ 1 000 m).
  • Commune de St Laurent des Hommes, bras mort du Fer à Cheval (ou Brisset).
  • Commune de St Laurent des Hommes, depuis la porte amont de l’écluse de la Filolie jusqu’à 150 m en aval.
  • Commune de St Laurent des Hommes, réserve des Mouthes, bras mort sis en rive droite aux lieux-dits « Petits Clos » et « Grande Terre ».
  • Commune de St Laurent des Hommes, bras mort de « Bouffetias », en rive droite, sur une longueur de 250 m.
  • Commune de Montpon Ménestérol, bras mort « Les Barthes », en rive gauche, sur une longueur de 400 m.
  • Commune de Montpon Ménestérol, réserve établie en rive gauche à la confluence du « ruisseau noir » dévié depuis la station de pompage jusqu’au chemin communal des Moulineaux.
  • Commune de Montpon Ménestérol, bras mort à 200 m en amont du barrage de Ménesplet, lieu dit « Les Baillargeaux », en rive droite, sur une longueur de 120 m.
  • Commune de Ménesplet, réserve de Gaillard : bras mort en rive gauche au droit du bourg de Gaillard, sur une longueur de 200 m.
  • Commune de Ménesplet, bras mort en rive gauche à 300 m à l’aval de l’église sur 100 m.
  • Commune du Pizou, réserve établie sur l’ancien canal de navigation depuis l’écluse de Coly-Gaillard jusqu’à 120 m en aval de cet ouvrage.
  • Commune du Pizou, réserve établie sur le canal depuis l’écluse de Saint Antoine jusqu’à 70 m en aval de cet ouvrage.

Sur la rivière Vézère

  • Réserve d’Aubas : commune d’Aubas, au barrage, 50 m en amont et 200 m en aval.
  • Commune de Montignac, deux bras morts en aval de Montignac en rive droite et au lieu-dit « Biars ».
  • Commune de St Léon / Vézère, bras mort de « Belcayre », en rive droite.
  • Commune des Eyzies, couasne du « Bout du Monde », 500 m en amont du pont de chemin de fer, au lieu dit « Malaga ».