Mardi 1er mai 2018 : ouverture de la pêche du brochet ! Retour

Le mardi 1er mai, c’est l’ouverture tant attendue par bon nombre d’entre vous : celle de la pêche du brochet sur les eaux libres de deuxième catégorie du département !

L’occasion de procéder à un petit rappel de quelques points réglementaires.

Des ouvertures décalées

Si Sir Esox peut se faire titiller dès mardi, vous devrez patienter jusqu’au 19 mai pour en faire de même avec le sandre et jusqu’au 16 juin pour le black-bass.

En effet, ces espèces n’ayant pas encore terminé leur reproduction, autant les laisser tranquille quelques jours de plus !

Du coup, en cas de capture de sandre ou de black-bass, leur remise à l’eau est obligatoire et ce même mort.

Enfin, sachez également que la pêche du brochet n’ouvrira que le 19 mai sur les plans d’eau gérés par la Fédération en partenariat avec le Conseil Départemental de la Dordogne (Rouffiac, Saint-Estèphe, Miallet, Gurson et La Jemaye).

Taille minimale de capture et quota

La taille minimale de capture du brochet est fixée à 60 centimètres (la longueur est mesurée du bout du museau à l’extrémité de la queue déployée). En dessous, remise à l’eau immédiate du poisson obligatoire, même mort.

Seuls deux brochets maximum pourront être conservés par jour et par pêcheur.

Le nombre d’hameçons : un ou deux, ça va… à trois, bonjour les dégâts !

Votre ou vos ligne(s) de pêche ne pourront pas comporter plus de deux hameçons (que ceux-ci soient de type simple, double ou triple). Gare donc aux montages ou aux leurres à trois hameçons !

Appâts

Il est interdit d’utiliser comme appât (mort, vif ou en morceaux) :

  • les poissons des espèces faisant l’objet d’une taille minimale de capture (brochet, sandre, truite, ombre, black-bass…) ;
  • les espèces* susceptibles de créer des déséquilibres biologiques (perche-soleil, poisson-chat, écrevisse américaine…) ;
  • les espèces* non représentées (pseudorasbora…) ;
  • les espèces* protégées (bouvière, vandoise, ide mélanote…) ;
  • la civelle et l’anguille.

*poissons, amphibiens, crustacés…

 

NOTA : il existe une réglementation particulière sur certains parcours : parcours de graciation, eaux closes.

Pour tout renseignement complémentaire, consultez votre AAPPMA ou la Fédération.

27 avril 2018